Cette installation de papiers découpés se déploie dans un espace d’ombres projetées et de lumières animées dans lequel tout est mouvement – du sol au plafond. Modulables, ces dispositifs sur moteurs rotatifs sont une parenthèse poétique, visuelle et sonore qui invite chacun à plonger dans une douce rêverie.
Cette exposition est une adaptation du livre jeunesse La forêt de Racine.

Composition et musique : Alexandra Lupidi